750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
au cochon heureux !
au cochon heureux !
Publicité
au cochon heureux !
  • " J'aime les porcs. Les chiens nous regardent avec vénération. Les chats nous toisent avec dédain. Les cochons nous considèrent comme des égaux." Sir Winston Churchill . Et si nous considérions maintenant les cochons avec respect ?
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Visiteurs
Depuis la création 875 356
Archives

badge-chefsimon-126x126

Retrouvez-moi chez :

 

recettes-de-cuisine-logo-garcon

Enregistrer
Newsletter
Derniers commentaires
24 décembre 2015

Noël au coeur...

cheminée 002

Depuis le 1er jour de l'Avent, la nostaglie m'a prise par l'épaule et me suit comme une amie fidèle.Cette nostalgie porte un nom :  Maman. Oui, ma maman qui n'est plus la et qui pourtant, ne me quitte pas une seconde en ces préparatifs de Noël. Car elle savait s'y prendre pour Noël. Ceux de mon enfance étaient magiques et mystérieux. Je parle de la Nuit de Noël , die "Heiligenacht" comme on dit ici. Ces préparatifs "sérieux" commençaient vers le 21 décembre au soir, quand après une journée de travail, ma mère fermait les portes du salon et de la salle à manger, interdites d'accès aux petits yeux curieux jusqu'au 24 au soir, où TOUT se dévoilait enfin à mes yeux enchantés. Elle travaillait des heures dans ces pièces, cloîtrée de son plein gré, pour mon plus grand bonheur. Tout devait être magnifié et embelli. Bien entendu, le grand sapin, que je n'avais le droit de voir que "tout nu" allait se garnir de toutes les beautés glanées au fil des ans et des marchés de Noël, mais en cachette. Sa décoration, les bougies, les décors de petits lutins et anges en porcelaine, rien ....je n'avais le droit de ne rien découvrir avant le grand moment du 24 vers 19h environ. Couchée dans mon lit, j'entendais les bruits furtifs de papiers froissés, de cloches qui s'entrechoquaient, de paquets déplacés et parfois de murmures avec mon père qui ne participait qu'en spectateur aux préparatifs du Grand Soir. Rien n'était plus important à mes yeux que ce soir de Noël....le moment magique où mon père mettait le 33 tours avec les cloches de la cathédrale de Dresde, qui carrillonnaient pour célébrer le début des festivités. La... j'avais le droit d'entrer dans ces pièces magiques, enfin....fébrile, tremblante d'excitation, comptant les jours depuis des années dans ma tête de petite fille, oui...la tout se dévoilait ! Le salon plongé dans l'obscurité, uniquement illuminé de bougies, du sapin et ses guirlandes , de la crêche et de toutes les lumières magiques que maman avait posées sur les meubles.....c'était un bonheur intense, déjà teinté à l'époque de la nostalgie que je ressens maintenant, transmise par ma mère qui regrettait ses Noëls d'enfance, ceux de Dantzig.....

sapin 2015 015

Mais qu'est-ce que Noël ? Que représente-t-il encore maintenant, quelques quarante années plus tard ? Et bien, toujours la même nostalgie qui me poursuit, avec le grand bonheur d'avoir une idée magique à transmettre à ma fille. Une magie qui n'a rien à voir avec le consumérisme, les repas pantagruélique ou le luxe. Non, Noël c'est autre chose :  Elle a dix ans en ce soir de Noël, elle sait que maman me manque et que Noël est un éternel voyage dans les souvenirs de l' enfance. Les petits nounous, anges et lutins sont toujours la et ont un message à transmettre à tous : Tristes ou heureux, nous sommes tous à rêver des Noëls passés....

Si j'avais un voeu à formuler, c'est que ce soir de fête, que nous soyons croyants ou non, seul ou en famille, pauvre ou comblé, c'est que cette fête soit une parenthèse de calme, de paix, de fraternité, surtout. Je pense à tous ceux qui sont partis cette année, de maladie ou par la barbarie qui nous a frappée, à tous ceux qui pleureront l'absence d'un être aimé car rien n'est plus triste que ce soir de Noël , rien n'est plus douloureux que le manque d'une maman pour un enfant qui l'appelait encore quelques mois auparavant.... alors espérons simplement avoir un moment de répit, de paix dans ce monde où la bêtise de certains a brisé des familles, des couples, des vies et comme le chante ma fille avec cet air appris à l'école , "que les fusils se taisent et répondent à l'appel, de cette parenthèse qui s'appelle Noël".

JOYEUX NOËL !

MERRY CHRISTMAS...

à tous mes fidèles lecteurs à travers le monde...et à tous les êtres qui savent que la paix est notre bien le plus précieux.

Rita alias Carline67 du blog "au cochon heureux".

sapin 2015 007

 

 

 

Publicité
Publicité
Commentaires
M
Je lis ce post avec retard mais n'en suis pas moins émue. Nostalgie, quand tu nous tiens ! Et, avec retard, Bon Anniversaire, Anna. Bisous.
Répondre
P
J'aime beaucoup ton post sur Noël, c'est un sentiment partagé par tous ceux à qui cette période fait sentir le manque d'un parent ou d'un proche...Noël est la période de la nostalgie et de la mélancolie, dés lors que nous avons une étoile qui s'est éteinte à notre sapin...<br /> <br /> Bonnes fêtes à toi et à ta famille,<br /> <br /> <br /> <br /> Patricia
Répondre
Publicité