samoussas 018

 

 

La poule au pot n’est plus à présenter mais qui en cuisine au moins une à deux fois par an ? Il ne s’agit plus d’en faire le plat commun de chaque dimanche, mais je peux vous assurer que j’ai intérêt à cuisiner une poule de temps en temps si je ne veux pas subir les remontrances de ma jeune fille.

C’est un plat complet, simple, et peu onéreux, même si je m’amuse souvent à l’agrémenter de truffe, changer la poule pour une poularde ou rajouter quelques girolles. Bref....la encore....chacun fait comme il veut ou comme il peut, la seule consigne impérative : la qualité de la poule ! Il n’est pas question d’acheter un poulet sous vide, bourré d’antibiotiques, à la chair molle et visqueuse, qui aura connu une courte vie triste et déplorable. NON !  Une bonne vieille poule fermière qui aura embêté le coq pendant quelques mois....une poularde dodue et souriante qui aura fait des jalouses dans la basse-cour, voilà ce qu’il nous faut ! Courrez au marché pour réserver la bête une semaine à l’avance, chez votre fermière locale...ou au pire, achetez une poularde fermière label rouge, » bleu-blanc-coeur » en grande surface. Les légumes anciens viennent également égayer l’assiette, ne vous en privez pas.

 

Cuisson : 2h30

 

Ingrédients pour 4 personnes (avec des restes) ou 6 personnes :

 

- 1 poule ou poularde

- 2 carottes

- 2 navets

- 1 poireau

- 1 rutabaga (ou un demi céleri boule)

- 2 panais

- 1 oignon piqué de 2 clous de girofle

- 1 bouquet garni

- 20 gr de beurre + 10 gr

- 3 cuillères à soupe de farine

- crème liquide

- sel, 5 grains de poivre, muscade au moulin

- 250 gr de riz.

 

 

Préparation :

 

Prévoyez votre plus grand fait-tout, la poule aime à prendre ses aises. Couchez-la au fond de la marmite et donnez-lui tous les légumes ci-dessus en compagnie, ainsi que le bouquet garni et l’oignon.

Couvrez d’eau froide jusqu’à bien recouvrir le tout. Portez à ébullition puis salez et ajoutez les grains de poivre. Mettez à feu doux dés ébullition et laissez mijoter à couvert pendant 2h minimum.

 

samoussas 015

A la fin des 2h de cuisson, enlevez le couvercle de la marmite. Prenez une poêle ou un wok, et mettez-y les 10gr de beurre. Chauffez. Dés que le beurre mousse, ajoutez le riz et remuez. Quand le riz est translucide ( 1mn environ) , prenez une louche et versez du bouillon de cuisson de la poule chaud sur le riz. Remuez et couvrez. Renouvelez cette opération chaque fois que le riz aura absorbé le bouillon. Ne mettez pas trop de bouillon d’un coup, il faut que le riz ait le temps de boire tranquillement, il ne s’agit pas de le tuer en méthode « binge drinking »....non non....tout en douceur, il appréciera !

 

Pendant ce temps, prenez une casserole et mettez-y les 20gr de beurre restant. Préparez une sauce type béchamel avec la farine, mais avec le bouillon à la place du lait. Quand la sauce est épaisse, ajoutez de la crème liquide (autant que vous voulez ! c’est vous qui voyez) puis râpez de la muscade. Salez et poivrez si nécessaire.

 

Maintenant le riz est cuit, la poule aussi et la sauce est prête ! Coupez la poule et servez brûlant avec le riz et les légumes. C’est divin !