au cochon heureux !

             Au Cochon Heureux !

cochon 002Bienvenue à vous les gourmands, amoureux de la diversité culinaire et soucieux de connaître ce que vous cuisinez, vous qui savez qu'un cochon a du gambader heureux pour vous donner le meilleur de lui-même, vous qui n'ignorez pas qu'un légume ayant poussé sans soleil et sans terre est pire encore qu'un vin sans alcool, vous qui préférez dévorer un chou à la crème qu'un yaourt allégé, vous êtes ici chez vous !

Bienvenue à tous ceux qui vivent la cuisine sans tabou, ouverts à toutes les divagations de la cuillère en bois et du tire-bouchon.

Un blog de cuisine est un lieu de partage alors laissez-moi vos petits commentaires, je les attends toujours avec délice !

 

 

Enregistrer

Posté par Rita Siffert à 21:13 - Commentaires [14] - Permalien [#]


24 juillet 2017

tartine gourmande au chèvre et abricot

TARTINEC'est une recette que j'ai préparée pour les solutions repas du Marché Frais de Stéphane Biot. La saison des abricots bat son plein et c'est une petite idée simple, ultra rapide à préparer que je vous propose; L'idée de base me vient d'une recette débusquée dans la revue "Saveurs" mais j'ai ajouté de la confinade de tomates (des tomates séchées mixées) qui ajoute un parfum ensoleillé à cette tartine estivale.

Ingrédients pour 4 personnes:
  • 1 Pain de campagne de votre boulangerie Ange
  • 1 Fromage de chèvre frais
  • 4 Abricots
  • Tapenade rouge ou Confinade de tomates
  • 1 Oignon frais
  • Thym
  • 1 paquet Roquette
  • Poivre
  • 2 c à s Miel
  • Vinaigre balsamique en option

Préparation :

  1. Préchauffez le grill du four à 200°C. Coupez le pain en tranches épaisses. S’il est frais, faites-le griller au grille-pain. Cela permettra simplement de le dessécher un peu. S’il est rassis, vous pouvez sauter cette étape. Tartinez le pain avec de la confinade de tomates.
  2. Tartinez de chèvre. Ciselez l’oignon et déposez des rondelles sur la tartine. Poivrez, versez du thym et du miel. Enfournez pour 5 min environ, et surveillez bien pour ne pas brûler la tartine. Lavez et séchez les abricots. Coupez-les en petits dés.

Posez la roquette sur les assiettes. Vous pouvez éventuellement l’assaisonner d’un peu de vinaigre balsamique. Lorsque les tartines sont grillées, posez-les sur les assiettes et décorez de dés d’abricot. Miam, miam !

22 juillet 2017

banon en cocotte de tomates et mouillettes de courgettes

banonJ'ai proposé cette recette pour les solutions repas du Marché Frais de Stéphane Biot . J'avais trouvé l'idée dans une ancienne revue "Marmiton" et j'avoue qu'elle m'avait toujours titillée. Mais encore fallait-il trouver du Banon, ce fromage onctueux et si savoureux qu'il paraitrait que l'empereur romain Antonin le Pieux serait mort en 161  (non pas dans son lit comme son nom pourrait l'indiquer, hihi...) mais d'indigestion  pour s'être gavé de Banon  ! Le gros gourmand.....

Le fromage de chèvre en question est originaire des Alpes de Haute Provence, pays adoré par Jean Giono pour ses collines dont il parle si bien. Alors pour célébrer une belle journée d'été, je vous invite à préparer cette recette rapide et simple qui vous enchantera à coup sûr.

Ingrédients pour 2 personnes :
  • 2 Banon
  • 2 Tomates coeur de boeuf grosses
  • 1 Courgette
  • Pain
  • Thym
  • 1 c à c Huile d'olive
  • Sel,poivre

Préparation :

Lavez les tomates et séchez-les. Coupez les chapeaux et évidez-les doucement. Versez un peu de sel à l’intérieur. Retournez-les et laissez-les dégorger 10 min.

Préchauffez le four à 200°C. Lavez les courgettes. Coupez-les en bâtons assez épais. Posez-les sur une plaque à four garnie de papier cuisson. Enduisez-les d’un peu d’huile. Salez, poivrez, parsemez de thym. Enfournez pour 10 min.

Enduisez l’intérieur des tomates d’un peu d’huile. Poivrez mais ne salez pas. Posez un fromage délicatement dans chaque tomate. Badigeonnez d’huile. Poivrez et parsemez de thym. Enfournez pour 10 min.

Faites griller du pain et coupez-le en bâtonnets.

Servez les tomates avec le pain grillé et les courgettes que vous trempez dans le fromage fondu comme dans toute bonne fondue. Bonne dégustation !

 

 

19 juillet 2017

fricassée de chipirons basques

20170716_205045(0)En direct du Pays Basque, je vous livre les bonnes petites choses que je découvre dans la région. Un petit tour aux Halles de Saint Jean de Luz et je repars avec de belles tomates, une poignée de moules et de délicats chipirons. Les chipirons sont de petits calamars. leur chair délicate, pleine de finesse, s'accommode de mille façons. Pour ce début de vacances, j'ai choisi la simplicité et l'improvisation avec les moyens du bord (oui, en location on n'a pas forcément toutes les épices de la maison...) mais une poudre de piment d'espelette relève admirablement ce petit plat simple.

20170716_205752Ingrédients pour 2 personnes :

- 600gr de chipirons

- 1 belle poignée de moules

- 3 tomates coeur de boeuf

- 2 gousses d'ail

- huile d'olive

- sel et piment d'espelette

P7160007                                                                          Saint Jean de Luz, chalutiers

Préparation :

Séparez les têtes des corps des chipirons. Enlevez l'intérieur du corps. Otez la peau. Rincez -les et coupez les corps en rondelles (oou pas). Gardez les têtes. Séchez les.

Lavez les tomates et coupez-les en cubes.

Dans une poêle, faites chauffer un peu d'huile et faites revenir les chipirons 5 mn environ puis ajoutez les tomates, l'ail pressé, le piment et baissez le feu. Laissez mijoter 25mn à feu très doux. Salez un peu.

Servez avec des pâtes, du riz ou simplement un bon pain frais.

Posté par Rita Siffert à 10:05 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 juillet 2017

le cochon heureux se repose....

tirelire-cochon-partyUne petite pause estivale fera le plus grand bien au cochon heureux...bains de mer, randonnées en montagne, découverte de nouveaux espaces et de spécialités locales...un petit vin de pays pour ne pas se déshydrater...voici le programme de ce mois de juillet ! Je vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures !

Et bonnes vacances à tous ceux qui partent (ou pas ! )

Posté par Rita Siffert à 17:36 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


09 juillet 2017

ragoût d'aubergines au boeuf

ragout-aubergines2Les premières aubergines du jardin ! On s'en fait une fête ! Il s'agit de les mettre en valeur dans un plat qui a du goût, qui se déguste avec un bon petit vin et c'est le bonheur dans le jardin....L'été est bien là, même un peu caniculaire mais pourquoi se priver de bonnes choses ? J'ai réalisé cette recette pour le Marché Frais de Stéphane Biot et  le caviste vous conseille un Côtes du Rhône Domaine Usséglio Les Amandiers : un rouge léger et fruité, développant des arômes de fruits des bois mûrs et des tanins très faciles.

Ingrédients pour 4 personnes  :

  • 3 Aubergines
  • 1 Oignon
  • 400 gr Bœuf haché de votre boucher A la belle rouge
  • Olives noires
  • 2 gousses Ail
  • Tomates pelées
  • Basilic
  • Persil
  • Thym
  • Huile d'olive
  • Sel,poivre

Préparation :

Lavez et coupez les aubergines en cubes. Émincez l’oignon. Hachez l’ail et les herbes.

Versez un peu d’huile dans un wok ou une marmite et faites revenir les aubergines. Quand elles sont bien grillées, ajoutez l’oignon et mélangez encore.

Faites revenir la viande dans une autre poêle avec un peu d’huile. Ajoutez la viande grillée aux aubergines.

 

Puis ajoutez la sauce tomate et l’ail. Mélangez bien. Salez très légèrement car les olives apporteront assez de sel. Poivrez. Couvrez et laissez mijoter 30 min minimum. Evidemment, si vous avez le temps , 2h à petit feu c'est mieux et réchauffé le lendemain, une merveille !

En fin de cuisson, ajoutez les olives et les herbes. Mélangez et servez. Miam, miam !

 

Posté par Rita Siffert à 14:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 juillet 2017

côte de boeuf

 

coteb

Parlons viande mais parlons avec sincérité : Faire honneur à une côte de boeuf d'exception, c'est le plus bel hommage rendu à la bête qui vous aura donné le meilleur d'elle-même. Oui, moi aussi je suis sensible au bien -être animal, je suis dévorée par le chagrin quand je vois les maltraitances dans certains abattoirs, mais aussi dans des élevages qui empilent les animaux dont certains ne verront jamais la lumière du jour. Mais je ne deviendrai pas végtarienne pour autant. Pour plusieurs raisons : d'abord j'aime la viande, mais pas n'importe laquelle. Et puis j'aime me promener dans les alpages ou les prairies et observer un troupeau qui mène sa petite vie bovine. Et l'éleveur qui aime ses bêtes et se dévoue pour elles....lui aussi a le droit à mon respect. (d'ailleurs, j'ai rêvé un certain temps de devenir "fermière" comme on disait....et j'avoue que parfois j'en rêve encore.Bref...)

Oui, quand j'achète de la viande, je veux qu'elle soit bonne mais que l'animal ait bien vécu. Comme le cochon heureux, la vache doit vivre sa vie de vache; L'été au pré, l'hiver au chaud mais toujours avec les copines, les éleveurs et la nature. Pas d'élevage en batterie dans mon fantasme, pas de de prix cassé (combien gagne le pauvre type qui élève ses vahces et  que les grandes surfaces saignent à blanc ? ) . Non...quand on achète de la viande, on paie le prix juste, tout le monde doit vivre. Mais on en mange moins souvent...c'est tout. La viande réservée aux riches, me direz-vous ! Mais non, pourquoi ? Une belle entrecôte une fois par mois, même partagée en deux ou trois quand on est fauché, avec des frites maison et une salade....c'est pas plus cher qu'un Mac Do dégueulasse quatre à cinq fois par semaine et on s'en porte mieux . Le bonheur est certainement dans le pré mais aussi dans l'assiette, il suffit de faire attention.

Alors aujourd'hui, je me fais plaisir avec une côte de belle vache à viande du sud-ouest  qui a mené sa vie pour finir dans mon assiette, certes, mais que je remercie et vénère pour le bonheur qu'elle m'aura donné.

Pour la préparer, rien de tel que la simplicité :

Etape 1 : D'abord la sortir du frigo une à deux heures avant de la cuire. Pourquoi ? Parce qu'elle n'aime pas les chocs thermiques. Si vous posez une viande froide sur la grille brûlante du barbecue, les chairs vont se crisper sous l'effet du choc. Puis badigeonnez-la simplement avec une bonne huile de pépins de raisins. Pas de sel ! Saupoudrez d'un peu de thym frais; Et laissez la viande venir à température ambiante, dans un plat protégé des mouches par du papier transparent.

cote boeuf

Etape 2 :  Faites chauffer le barbecue puissance maxi. La grille ou la plancha doit être très chaude. Maintenant posez la côte dessus et laissez la 3 à 4 mn griller de chaque côté. C'est "l'effet de Maillard" qui permet à la viande d'obtenir une belle croûte croustillante légèrement caramélisée. Quand vous retournez la viande, surtout ne la piquez pas avec une fourchette mais utilisez une spatule en bois, par exemple ou des pinces.

Etape 3 : la cuisson ! Si vous utilisez un four ou un barbecue à gaz (dans ce cas, fermez le couvercle comme pour le four et gardez une température constante de 180°. Pour une cuisson "bleu" laissez-la cuire 5 à 6 mn de chaque côté. Pour un résultat saignant : 7 à 8 mn de chaque côté et pour une cuisson à point comptez 8 à 9 mn de chaque côté. Ces données valent par kilo de viande.

cotebarb

Etape 4 : le repos après l'effort ! Et oui...même la côte va se reposer un peu avant de passer dans l'assiette. Ne la découpez surtout pas encore. Préférez boire un petit verre de vin en attendant, pour vous mettre en bouche....La viande a besoin de se repos pour que le jus de la viande se reste pas concentré au centre à cause de la chaleur de la cuisson mais revienne s'imprégner dans tout le morceau. Laissez -la donc reposer au chaud, emballée ou non dans de l'aluminium (mais il parait que ce n'est pas très sain), Alors laissez-la simplement dans le four entrouvert et si vous avez cuit au barbecue, vous la posez dans le four préchauffé à 50°. 

coteb

Etape 5 :salez et poivrez maintenant puis coupez la viande dans le sens de l'os. Dégustez -la avec un bon vin rouge et en toute simplicité avec des frites maison ou des pommes de terre aux tomates confites (recette à suivre ! ). 

cotecoup

Je remercie le blog " la côte 2 boeuf" que je vous invite à visiter, il est bourré de bons conseils ! Merci à eux !

 

COTE

 

Posté par Rita Siffert à 17:54 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 juin 2017

charlotte abricot-basilic et orgeat

P6230021C'est la saison des abricots ! Enfin....chez nous, dans le Grand Est, on arrive quand même à nous livrer des trucs plus proches de la boule de pétanque que du fruit. Mais bon...passons....Si vous trouvez de vrais bons fruits juteux et gouteux, lancez-vous. L'alchimie parfaite entre le basilic, l'abricot et le sirop d'orgeat pour trempouiller les boudoirs provoque une explosion de saveurs !

J'ai utilisé la même recette que pour la charlotte aux fraises. Mais je vous la redonne....je suis vraiment sympa, oui...je sais (et modeste!)

Ingrédients pour 6 à 8 personnes :

- 400gr d'abricots

- 250 gr de crème pâtissière (je vous donne ma recette plus bas avec les ingrédients necessaires....)

- 200gr de crème liquide

- 4 feuilles de gélatine

- 100gr de sucre

- 20 biscuits à la cuillère

- sirop d'orgeat

- quelques feuilles de basilic

Préparation :

- Préparez la crème pâtissière (ou achetez un sachet mais c'est moins bon) . Voici ma recette :

  • 1 gousse de vanille, ou 1 sachet de sucre vanillé
  • 4 jaunes d'oeufs
  • 100 g de sucre en poudre
  • 500 ml de lait
  • 40 g de maïzena

-Fendez la gousse de vanille en deux. Mettez le lait à bouillir avec la gousse de vanille. Pendant ce temps, mélangez dans un saladier les jaunes œufs (gardez le blanc d’un œuf pour le glaçage), le sucre, et  la maïzena. Lorsque le lait est à ébullition, le verser immédiatement sur la préparation aux œufs. Mélangez et remettez à cuire dans la casserole pendant quelques minutes afin que le mélange épaississe. Attention ça ne doit plus bouillir quand les œufs sont dans le lait. Laissez refroidir la crème. Mettez au frais. Je vous conseille de peser la crème pour obtenir les 250gr car cette recette en "fabrique" davantage.....

-Gardez 3 abricots entiers et coupez-les en fines tranches. Mixez les abricots avec le basilic pour obtenir un coulis.

- Montez la crème en chantilly et quand elle est ferme, versez lentement le sucre , sans brusquer. Mélangez le coulis à la crème pâtissière puis le tout à la chantilly. Toujours sans brusquer la chantilly.

- Chemisez le moule à charlotte de film alimentaire. Trempez les biscuits dans le sirop d'orgeat mélangé à un peu d'eau. Posez les biscuits dans le moule . Versez la crème. Disposez quelques tranches d'abricot au milieu puis continuez à verser la crème.S'il vous en reste, préparez des verrines individuelles.  Couvrez d'une assiette et réservez au frais 12h minimum.

P6230017

 

20 juin 2017

coquelets panés sur lit de verdure

coqDu croustillant, du fondant et de la fraîcheur.....c'est ça l'été...une belle soirée avec un bon petit vin....un Collioure blanc, par exemple. C'est ce que propose le caviste du Marché Frais de Stéphane Biot. Alors ? On se lance ?

Ingrédients
  • 2
  • 100 gr Beurre mou
  • 2 Avocats
  • 1 c à s Câpres
  • Chapelure
  • 1 belle poignée Pousses d'épinards
  • 1 poignée Fèves
  • 4 Artichauts poivrade
  • 1 Oignon rouge
  • Huile d'olive
  • 1 Piment ou piment en poudre
  • Cumin moulu

Préparation :

Préchauffez le four à 200°C. Posez les demi-coquelets dans un plat à four. Étalez le beurre sur la volaille. Salez, poivrez, et saupoudrez de cumin. Enfournez 20 à 30mn.

Sortez le plat du four, saupoudrez les coquelets de chapelure (et de sésame si vous aimez) et remettez au four pour 10 à 15 min. Lavez les légumes. Coupez les artichauts pour ne garder que le fond. Faites-les cuire 20 min à l’eau citronnée. Sur une assiette, disposez les pousses d’épinards. Coupez les avocats en lamelles et mettez-en sur les assiettes. Faites de même avec les autres légumes.

 

Préparez la vinaigrette : hachez l’oignon et mettez-le dans un ramequin. Pressez le citron et versez-le sur l’oignon. Ajoutez des câpres et l’huile d’olive. Si vous avez du persil, ciselez-en un peu dans la vinaigrette.

Posez un demi-coquelet sur chaque assiette et sur la salade et assaisonnez au moment de servir. Régalez-vous

 

Posté par Rita Siffert à 21:44 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 juin 2017

confiture de fraises à l'ancienne

20170617_161655

Il y a bien une gourmandise à laquelle je ne peux résister : un bon pain frais et croustillant, légèrement cramé et une épaisse couche de confiture dégoulinante tartinée dessus. On peut dire ce qu'on voudra mais ça ne remplacera jamais tous les corn-flakes ou autres étrangetés que l'on veut nous faire ingurgiter. Et encore....je n'ai pas dit cochonneries ! Bien entendu pour atteindre le nirvana de la confiote, il faut de bons fruits . Pas des fraises d'Espagne, je vous en supplie ! En mémoire de mon ami Monsieur Coffe, réservez les fraises d'Espagne pour une partie de pétanque ou pour viser un voisin casse-pieds mais achetez ou cueillez de vrais bons fruits.  Bref...une confiture maison avec des bonnes fraises locales, c'est simple, pas cher et on fait son stock pour l'année. Alors que faites- vous à me lire ? Vous devriez déjà être entrain de préparer vos pots et d'équeuter les fraises !

20170617_161609

Ingrédients pour une dizaine de pots :

- 2kg de fraises qui ont du goût

- 1, 2 kg de sucre roux

- 1 citron

Préparation :

Rincez rapidement les fruits sans les tremper; Equeutez-les et coupez les en deux. Versez-les dans une bassine en cuivre, si possible. Ajoutez le citron pressé, le sucre et laissez poser 20 à 30mn. Puis démarrez la cuisson. Laissez blobloter environ 1h. Puis mixez les fruits (ou pas) -OK...le mixage au robot ne fait pas très "à l'ancienne" -  et mettez en bocaux. L'idéal étant de faire bouillir bocaux et couvercles pendant que la confiture cuit et de les poser à l'envers sur un torchon. Ainsi ils seront stériles.

20170617_161622