au cochon heureux !

             Au Cochon Heureux !

cochon 002Bienvenue à vous les gourmands, amoureux de la diversité culinaire et soucieux de connaître ce que vous cuisinez, vous qui savez qu'un cochon a du gambader heureux pour vous donner le meilleur de lui-même, vous qui n'ignorez pas qu'un légume ayant poussé sans soleil et sans terre est pire encore qu'un vin sans alcool, vous qui préférez dévorer un chou à la crème qu'un yaourt allégé, vous êtes ici chez vous !

Bienvenue à tous ceux qui vivent la cuisine sans tabou, ouverts à toutes les divagations de la cuillère en bois et du tire-bouchon.

Un blog de cuisine est un lieu de partage alors laissez-moi vos petits commentaires, je les attends toujours avec délice !

 

 

Enregistrer

Posté par Rita Siffert à 21:13 - Commentaires [14] - Permalien [#]


18 décembre 2017

palets pâte d'amande et chocolat

20171217_171206

 

Certaines recettes vous font de l’œil et vous savez d’avance qu’aucune résistance n’est possible. Ces petits palets ont joué ce jeu de la séduction avec moi et j’ai craqué ! J’ai trouvé la recette dans le fascicule «  Petits biscuits de la pâtisserie de Noël » . La recette n’est pas compliquée et les quantités sont exactes (ce qui est assez rare pour être signalé ! ) . Il ne m’a pas fallu plus d’une heure (temps de pause de 30mn compris ) pour réaliser une fournée. Alors lancez-vous, le résultat est à la hauteur, c’est vraiment une douceur qui s’approche plus du petit four que du simple bredele.

J’ai simplement changé le rhum des biscuits en Amaretto et l’eau de rose prévue dans la pâte d’amande en Amaretto également.

 

Ingrédients pour 35 palets :

 

-220 gr de farine

- 60gr de sucre fin

- 2 jaunes d’œufs taille M

- 2 cuillères à café d’amaretto pour le biscuit + 1 cuillère à café pour la pâte d’amande

- 110gr de beurre

- 100gr de sucre glace

- 250gr de pâte d’amande

- confiture d’abricot

- 100gr de chocolat noir de couverture

- décor (perles ou demi-amande ou fruit confit)

 

Préparation :

 

- Mettre la farine, les jaunes d’oeufs, le sucre fin, l’amaretto et le beurre en morceaux dans une jatte et pétrir le tout avec les mains jusqu’à l’obtention d’une boule. Filmez et réservez au frais une demi-heure.

 

- Abaissez finement la pâte . Préchauffez le four à 200° chaleur statique ou 180° chaleur tournante.

Formez des ronds avec un emporte-pièce puis les poser sur une plaque recouverte de papier cuisson.

Les faire cuire 10 à 12mn.

 

- Pendant ce temps, tamisez le sucre glace et le pétrir rapidement avec la pâte d’amande et l’amaretto. Abaissez finement la pâte, la saupoudrer de sucre glace pour qu’elle n’attache pas et formez des ronds de la même taille que les biscuits.

 

- Sortez les biscuits du four, tartinez-les de confiture d’abricot quand ils sont encore tièdes puis collez chaque biscuit à un rond en pâte d’amande.

 

- Faites fondre le chocolat au bain-marie et badigeonnez les petits biscuits puis décorez-les de perles.

 

- Cachez -les bien, car ils disparaissent tout seul…..

 

16 décembre 2017

LE gâteau au fromage blanc alsacien

20171210_130159Aujourd'hui je vais vous raconter une histoire vraie qui s'est passée en 1975  : Schaengele était un petit garçon comme les autres. Il vivait dans une jolie petite maison du Stockfeld, un quartier strasbourgeois, avec ses parents et sa petite soeur; Pourtant il se sentait différent, sans savoir pourquoi. Un soir en rentrant de l'école, il était si fatigué qu'il s'assit à la table de la cuisine pour commencer ses devoirs mais posa sa tête sur son bras replié et s'endormit. Il se réveilla en sursaut et découvrit un fumant et superbe gâteau au fromage blanc que sa maman venait de sortir du four. Il trônait devant lui, sur la table et son doux fumet était déjà la promesse de délices à venir; Jean regarda le gâteau, se leva, le front encore marqué par un rond causé par sa montre pendant son sommeil....il se saisit du plat et sortit dans le jardin; Nul ne sait exactement ce qui se passa ni où il alla, mais lorsqu'il rentra chez lui une heure plus tard, ses mains étaient vides,  un doux sourire illuminait son visage. Sa maman, par contre, ne souriait pas du tout . Elle le regarda sévèrement et lui dit : " Schaengele...où est le gâteau ? (en alsacien : Schaengele, wo esch d'r kueche ? " ) . Schaengele sourit et répondit : " ils sont si gentils, tu sais et m'ont promis de revenir". Sa mère fronça les sourcils et ne se dérida pas : " Qui est gentil ? A qui as-tu donné le gâteau ? Car tu ne l'as pas mangé tout seul avec le plat qui va  avec ? Tu l'as donné à des copains ? hein ? " Schaengele n'était pourtant pas un garçon insolent ni désobéissant, mais il tourna les talons et monta dans sa chambre. Sa mère n'en croyait pas ses yeux ...que se passait-il avec son petit garçon de huit ans ? Et bien, elle ne le saura jamais, Schaengele garda son secret précieusement. Mais j'ai la chance de le connaître, c'est un ami de longue date et il est même le parrain de ma fille. Il lui arrive encore fréquemment de se lever de table, de vous quitter subitement pour partir l'on ne sait où. Ce grand mystère m'intriguant depuis longtemps, je lui demandai d'en savoir plus; Il m'expliqua la vérité : Ce soir de 1975, dans son jardin, il rencontra des êtres venus d'ailleurs...de très loin, d'une autre galaxie. Il raffolaient du gâteau au fromage blanc et de notre belle terre d'Alsace tout spécialement. Ils venaient souvent en Alsace, à la rencontre de gens un peu spéciaux, un peu différents, capables de les accepter et de communiquer avec eux; C'est d'ailleurs en hommage à ces êtres venus de loin qu'un beau jour, il y a très longtemps, une cuisinière alsacienne inventa le superbe gâteau au fromage blanc, qui représente presque fidèlement l'image de leur vaisseau. Elle leur offrit en souvenir de leur visite et ils reviennent encore;...La preuve en images qu'en Alsace les êtres venus d'ailleurs sont souvent présents vous la découvrirez au bas de la recette. Mais maintenant le gâteau !

20171210_130219

  • Préparation : 40 mn ( à cause du temps de pause de 30mn mais seulement 10mn de boulot !) 
  • Cuisson : 40 mins

Ingrédients :

Une pâte brisée :

  • 250 gr Farine de Type 45
  • 125 gr Beurre
  • 1 oeuf
  • un peu d'eau
  • 1 pincée de  sel

Pour la garniture :

  • 1 kg Fromage blanc à 40%
  • 10 cl Crème fraîche liquide
  • 70 gr Farine
  • 5 oeufs
  • 170 gr Sucre
  • 1 citron bio
  • 1 peu de sucre glace pour la déco

20171210_125959

Préparez la pâte brisée puis réservez-la au frais pendant 30mn minimum.

Préchauffez le four à 180°.

Séparez les jaunes des blancs d'oeufs et réservez.

Mélangez le fromage blanc (1 kg), la crème (10 cl), une partie du sucre (100 gr),  et la farine (70 gr). Ajoutez les jaunes à ce mélange; Râpez le zeste du citron et versez-le dans la jatte avec le reste.

Montez les blancs en neige; Quand ils deviennent fermes , ajoutez le reste de sucre (70gr) et continuez à battre. Le sucre permettra aux blancs de tenir;

Incorporez les blancs en neige à la garniture en évitant de « casser » les blancs. Pour cela, utiliser une spatule et appliquez un mouvement de bas en haut en évitant de remuer le mélange.

Chemisez un moule à manqué de papier cuisson. Etalez la pâte brisée au fond et recouvrez bien les bords. La pâte doit monter le plus possible.

Versez la garniture et enfournez 40 à 45 mn. Le gâteau va lever à la cuisson. Lorsqu'il est cuit, coupez le four et laissez le gâteau retomber un peu à l'intérieur du four; PUis sortez-le du four quand il aura tiédi. Démoulez, laissez refroidir et saupoudrez de sucre glace. Dévorez-le ....c'est un délice. Un conseil : ne le mettez pas au frigo, s'il vous en reste; Il peut se conserver 24 à 48h sur une grille, couvert d'un papier mais pas au frigo car il jetterait de l'eau.

Maintenant la preuve en images que ce que je raconte est vrai, grâce au fameux bredelers !

https://www.youtube.com/watch?v=LbJoWOMh5rY

10 décembre 2017

bacon wrapped meatloaf ou pain de viande au bacon

20171210_123754Je suis le nain d'Amélie Poulain . A défaut de voyager autant que je le souhaite, je fais des farces et vous fais croire que je déguste ce délicieux pain de viande le long de l'Hudson River avec vue superbe sur Manhattan.....et oui, on fait ce qu'on peut ! Cela dit, cette sécialité américaine m'a vraiment plu, le lard croustillant, la viande hachée toute tendre, ce petit goût fumé de sauce barbecue et quelques épinards pour la bonne conscience.....accompagné d'une purée maison, c'est un repas tout à fait dépaysant.

J'ai piqué une partie de l'idée à Clara et son superbe blog "la table de Clara" et je l'ai un peu adapté à ma façon et au légume à portée de main (épinards surgelés ) . Vous pouvez remplacer les épinards par des poivrons ou des carottes et du cèleri...tout est possible. 

Temps de préparation : 15mn

Temps de cuisson : 40mn à 180°

Ingrédients pour un pain (environ 8 personnes ) :

- un moule à cake

- 500gr de boeuf haché

- 300 gr de veau haché

- 1 gros oignon

- 2 gousses d'ail pressées

- 2 cuillères à soupe de worcester sauce

- 5 cuillères à soupe de ketchup

- 3 cuillères à soupe de sauce bbq

- 50gr de chapelure

- 100gr d'épinards surgelés en branche

- 2 oeufs

- 200gr de lard ou bacon finement tranché

- sel, poivre

20171210_123750Préparation :

- Préchauffez le four à 180°.

- Chemisez le moule à cake avec les tranches de lard.

- Décongelez les épinards dans une casserole à feu doux. Laissez tiédir;

- Emincez l'oignon et faites le revenir dans un peu d'huile; Réservez.

- Mélangez la viande hachée avec tous les ingrédients, salez légèrement, poivrez.

- Versez le mélange dans le moule. Badigeonnez le dessus avec de la sauce barbecue. Enfournez à 180° pendant 40mn.

- Sortez le moule du four, retournez le sur une planche en bois puis remettez-le à l'endroit sur un plat à cake.

- Coupez des tranches et dégustez chaud, tiède ou froid.....tout est possible, on est aux Etats-Unis !

20171210_123758

07 décembre 2017

la tartitourte

20171201_200356Amoureux des pics alpins, des vaches aux sonnailles résonnantes, du reblochon coulant et fumant. Adorateurs de l'union de l'oignon frit et du lardon rissolé, drogués de la patate et de la crème fraîche bien épaisse, que tous ceux qui ne peuvent s'empêcher de faire péter le bouchon en un plop sonore et de se servir un vase de pichtegorne me rejoignent pour cette recette ! Une bonne tartiflette coincée dans un habit feuilleté doré....franchement, cet hiver précoce ne m'a rien offert de meilleur.

Présentée en portions individuelles, cette tourte fera même le bonheur d'une soirée entre amis où l'on ne se refuse pas d'entamer une énième bouteille, voire de la finir . Accompagnée d'une bonne salade de mâche à l'échalote, c'est presque un repas léger (euh,non là je perds le carafon ! )

Préparation : 15m,

Temps d'attente : 15mn

Cuisson : 25mn

Pour 4 personnes :

- 2 blocs de pâte feuilletée . Evitez les rouleaux qui se manipulent difficilement, la pâte étant trop fine.

- 1 reblochon

- 4 belles patates fermes

- 1 gros oignon

- 1 tranche de lard fumé

- 1 pot de crème épaisse

- sel, poivre

- 1 jaune d'oeuf pour la dorure

20171201_200355

Préparation :

- Faites cuire les pommes de terre à l'eau bouillante salée puis laissez les refroidir avant de les éplucher et de les couper en rondelles épaisses.

- Faites rissoler l'oignon émincé avec le lard coupé en dés. Puis réservez.

- Quand les pommes de terre sont refroidies, étalez la pâte feuilletée pas trop finement (environ 3mm d'épaisseur) et coupez 4 rectangles. Dans chaque rectangle, posez sur une moitié des rondelles de pommes de terre, étalez de la crème épaisse, salez, poivrez. Ajoutez des lardons et de l'oignon . Recommencez avec une couche de patates, crème puis oignons et lard. Terminez par des tranches de reblochon coupé.

- Repliez le rectangle, soudez les bords avec de l'eau et appuyez bien avec une fourchette sur les bords pour bien fermer et qu'il n'y ait pas de fuite à la cuisson. Réservez au frais 15mn au minimum. Profitez -en pour boire un apéro, à ce stade vous avez fait le job et l'avez bien mérité. Ah....quand même....préchauffez le four à 180°.

- Au bout de 15mn (ou bien plus si l'apéro se prolonge , ce qui est  le cas chez moi évidemment ! ) sortez les tourtes du frigo, badigeonnez-les avec le jaune mélangé à un peu d'eau puis enfournez environ 25 à 30mn.

Régalez-vous en chantant éventuellement : "montagne de mes rêves, mon coeur amoureux...." non ? Comme vous voudrez, mais ça met l'ambiance.....

20171201_200521

 


05 décembre 2017

Mannele

 

107883441

 

Veille de Saint Nicolas, tradition oblige ! Il FAUT préparer les Mänele ! Qui sont-ils ? petit cours pour les "non alsaciens"....

Ce sont des petits bonshommes en pâte briochée sucrée, que l'on décore (ou pas) selon ses envies. Ils peuvent se présenter sucrés ou chocolatés, avec ou sans pépites de chocolat mais un détail est indispensable : les yeux ! Oui, ils veulent bien être consommés en toute simplicité avec un bon chocolat chaud ou au petit déjeuner avec une bonne couche de beurre, de miel ou de confiture mais ils vous regarderont de leurs petits yeux naïfs avant d'être croqués! C'est ainsi....on ne peut y échapper; Ames sensibles, s'abstenir !

Chaque année, ils réapparaissent sur les comptoirs des boulangers, pour notre plus grand plaisir mais les faire à la maison, les servir aux enfants encore fumants, est le petit plus qu'ils garderont au fond de leur cœur et il y a de fortes chances que la tradition se perpétue ainsi pour les générations futures....

Alors aux fourneaux et merci aux pétrins électriques (je remercie souvent mon kitchen aid, oui...mais je ne voudrais pas qu'il me trouve ingrate...)

Une fois n'est pas coutume, j'ai lâché mon vieux bouquin de recettes alsaciennes et j'ai suivi la recette de Madame Anne du blog "Papilles & Pupilles". Elle avoue elle-même n'être pas alsacienne et trouve ses "mänele" peu traditionnels, mais non....Madame Anne, vos bonshommes sont parfaits! Les miens ont des faux airs de fantômes bibendum....alors quoi....rien n'est grave du moment qu'ils sont bons ! Maintenant que j'ai testé votre recette, je peux la partager puisqu'elle est réussie et que pour une bordelaise , vous vous défendez drôlement bien ! Merci Anne !

et voici son lien : http://www.papillesetpupilles.fr/2006/11/manneles-maneles-de-la-saint-nicolas.html/

Pour 12 pièces :

La veille au soir :

Faites tiédir le lait. Ajoutez les jaunes d’oeufs et mélangez bien. Ajoutez la farine, le sucre, le sucre vanillé, la levure de boulanger et le sel. Pétrissez à la main ou mettez le tout dans votre machine à pain programme pétrissage. Quand la pâte est amalgamée, ajoutez le beurre ramolli. Laissez lever ensuite pendant environ 1heure.

PS: moi j'ai utilisé mon kitchen aid, pour ceux qui n'ont pas tout lu !!!!

Mettez ensuite le pâton dans un saladier, couvrez d’un film plastique huilé et entreposez pour la nuit au réfrigérateur dans la partie la moins froide.

le lendemain :

Sortez le pâton du réfrigérateur et coupez le pour former 12 boules. Laissez reposer quelques minutes puis former les "mänele". Aplatissez chaque boule, coupez au couteau les bras et jambes puis façonnez la tête.
J'ai oublié de prendre des photos de cette étape mais si vous ne savez pas le faire, rendez-vous chez Anne : http://www.papillesetpupilles.fr/2006/11/manneles-maneles-de-la-saint-nicolas.html/

Voila....puis décorez les avec des raisins secs, laissez encore reposer les petits êtres pendant 1h30 puis badigeonnez-les de jaune d'oeuf ou de lait et enfournez 15 à 20 minutes à four 180°.

Les voici, badigeonnés de "crème solaire" (du lait ! ) avant d'aller bronzer au four

 

107883491

Laissez refroidir sur une grille puis mettez-en un de côté pour vous car ils vont disparaitre rapidement!

Il est encore temps pour vous de les préparer pour demain, mais vite....au boulot !

 

Posté par Rita Siffert à 18:20 - Commentaires [11] - Permalien [#]

03 décembre 2017

daube de veau aux olives

20171203_125622Il neige, il fait nuit à 16h30, on met des bûches dans la cheminée....mais on ne peut pas manger lourd tout le temps; J'avais envie d'un plat léger et coloré qui pourtant, donne la banane et réchauffe le moral. Accompagnée d'une purée bien crémeuse, je vous assure que cette daube est un vrai régal même en décembre. J'ai trouvé cette recette sur " l'Académie du Goût" et je la valide, elle fera partie de mes classiques, je le sais.

Ingrédients pour 6 personnes :

  • 1 kg d'épaule de veau désossée ou de sauté de veau
  • 2 oignons
  • 6 gousses d’ail
  • 6 carottes
  • 150 g de lardons fumés
  • 1 cuil. à soupe de farine
  • 1 cuil. à soupe de concentré de tomates
  • 70 cl de vin blanc
  • 1 bouquet garni
  • 60 g d’olives noires dénoyautées
  • 60 g d’olives vertes dénoyautées
  • 1 petit bouquet de coriandre
  • Sel, poivre

20171203_125548

Préparation :

- Coupez le veau en cubes et les lardons en dés. Dans une cocotte en fonte (ou mon Copper chef) , mettez deux cuillères à soupe d'huile d'olive. Faites revenir la viande. Quand elle est dorée, sortez-la de la marmite et réservez. Puis faites revenir les lardons et les oignons émincés; Nettoyez les carottes et coupez-les en rondelles.

- Ajoutez la viande dans la cocotte, singez avec la farine. Puis ajoutez les carottes, le vin,le concentré de tomates,  le bouquet garni et l'ail pressé. La viande doit être recouverte de liquide.  Mélangez bien et enfournez à 170° pendant 1h30 à 2h, sans couvercle. En fin de cuisson, ajoutez les olives. Salez et poivrez. La sauce aura épaissi et réduit. Saupoudrez de coriandre ciselée. Un vrai régal ! 

20171203_125627

 

Posté par Rita Siffert à 20:12 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 novembre 2017

charlotte aux deux chocolats

20171124_211812J'ai toujours dans l'idée de réaliser des desserts raffinés et complexes, mais chez moi c'est "mission choco" avant tout et je cède souvent à la facilité en préparant des desserts qui plairont à tous et qui sont inratables. Cette charlotte a bonne mine, pas vrai ? Et je peux vous assurer qu'elle a obtenu un franc succès.

Ingrédients pour 8 personnes

- 2 paquets de biscuits à la cuillère

- 5 cl d'amaretto ou de rhum brun

- mousse au chocolat noir :

100 g de chocolat noir

1 oeuf entier

1 jaune d'oeuf

20 cl de crème liquide entière

20 g de sucre en poudre

4) mousse au chocolat blanc :

20 cl de crème liquide

140gr de chocolat blanc

Décoration :

- chantilly en bombe

- vermicelles de chocolat

20171124_211749

Préparation :

- Mélangez l'alcool à un peu d'eau dans un bol. Chemisez de papier cellophane un moule à charlotte. Trempez les boudoirs dans le liquide (rapidement) puis posez-les autour du moule et au fond.

- La mousse au chocolat noir :

Faites fondre le chocolat noir au bain-marie. Montez la crème en chantilly ferme. Dans un bol, mélangez les 2 jaunes d'oeufs à l'oeuf entier avec le sucre jusqu'à ce que ça mousse. Puis incorporez au chocolat tiédi. Incorporez délicatement la chantilly puis versez dans le moule . Mettez au frais 3h minimum.

- la mousse au chocolat blanc :

Faites fondre le chocolat au bain marie. Montez la crème en chantilly ferme et mélangez (toujours délicatement ) les 2. Ressortez la charlotte du frigo et versez ce mélange; Posez un papier cellophane sur le dessus puis une assiette et mettez encore au frais au minimum 6h.

Démoulez et décorez de chocolat et de chantilly.....

25 novembre 2017

messagers de Noël

20171125_162322"Vorfreude ist die schönste Freude" ....je traduis  : se réjouir à l'avance est la plus grande joie. Et c'est vrai....cette période de l'Avent qui approche (j'ai une semaine d'avance, mais il faut s'y prendre à temps) nous permet de préparer Noël,certes, mais surtout de réjouir nos coeurs en famille, de chantonner en préparant des "bredele", de partager une complicité avec sa fille encore éblouie par l'attente et la magie de cette fête si précieuse chez moi. Précieuse car bercée des souvenirs d'enfance, nostalgique et heureuse en même temps, je ne peux m'empêcher de revoir les surprises que me préparait ma maman à l'approche de Noël, à cette attente fébrile baignée de mystères et de lumières....Et je suis encore plus heureuse de pouvoir transmettre ces traditions à ma fille, en écoutant les mêmes mélodies allemandes de l'Avent que j'apprenais chez moi étant petite, en préparant ces petits gâteaux traditionnels tout en les variant un peu, mais l'essentiel est dans l'amour partagé. Car c'est celà Noël...

J'ai trouvé ces étoiles dans une petite revue intitulée " petits biscuits de la pâtisserie de Noël" et ma fille a craqué pour ces adorables étoiles naïves et souriantes qui portent en elles toute la magie de Noël.

20171125_162330

Pour 50 étoiles environ :

- 250gr de farine de blé

- 1/2 cuillère à café de levure chimique

- 100gr de sucre glace

- 125gr de beurre pommade

- 1 oeuf

- 1 zeste rapé de citron

Pour leur remplir les bras :

- quelques smarties

- fruits confits

- amandes ou noisettes

Pour les visages :

- stylos alimentaires brun et rouge

Préparation :

- Mélangez la farine avec la levure. Ajoutez les autres ingrédients et pétrissez à la main ou avec le crochet du mixeur. Vous obtiendez une pâte lisse et homogène.

- Abaissez la pâte sur une feuille de papier cuisson ou un plan de travail fariné. Si la pâte est trop collante, ajoutez encore un peu de farine. Puis abaissez-la finement et découpez des étoiles avec un emporte pièces.

- Garnissez une plaque à four de papier cuisson, préchauffez le four à 160° chaleur tournante (ou 180° chaleur statique).

- Posez les étoiles sur la plaque et repliez un bras en leur déposant un petit trésor.....

- Enfournez 10mn puis laissez les refroidir sur la plaque sortie du four. Quand ils sont froids, créez les yeux et la bouche avec les stylos alimentaires. Ils vous sourient....c'est le bonheur !

déco noel

20171125_161320

19 novembre 2017

soufflé au bleu de brebis, mâche aux noix

20171118_194414Le soufflé est un met délicat qui ne nécessite pas de magie particulière mais uniquement le respect de quelques étapes importantes. Si vous suivez cette recette vous ne raterez plus aucun soufflé, ni au bleu ni à tout autre fromage....

Préparation : 15mn

Cuisson : 35 à 40mn

Pour 4 personnes : ou 2 bons mangeurs !

- 4 oeufs

- 30 cl de lait

- 100gr de gruyère

- 150 gr de bleu de brebis

- 30gr de farine

- 60gr de beurre

- noix de muscade,poivre

1) Faites fondre 20gr de beurre et badigeonnez-en un moule à soufflé de 20cm de diamètre. Râpez le gruyère.

2) S'il reste du beurre, mettez le dans la casserole avec les 40gr de beurre et faites fondre le tout. Jetez la farine en pluie et remuez . Puis ajoutez le lait tiède en filet et remuez (avec un fouet) pendant 5mn environ pour obtenir une béchamel épaisse; Laissez tiédir.

3) Préchauffez le four à thermostat 180° ( ou th.6). Cassez les oeufs et séparez les jaunes des blancs; Hors du feu, incorporez un à un les jaunes dans la casserole avec la béchamel en fouettant puis ajoutez le gruyère rapé, le bleu émietté et les épices.Ne salez pas, le bleu fait déjà le job.

4) battez les blancs en neige ferme puis incorporez doucement dans la sauce. Ne remuez pas mais soulevez avec une spatule pour bien mélanger le tout sans casser les blancs.

5) versez la préparation dans le moule. Pour que le soufflé monte régulièrement, passez la lame d'un couteau autour du bord intérieur du moule pour décoller la pâte; Pratiquez aussi quelques entailles sur la surface avec la pointe d'un couteau (j'ai oublié cette étape, honte à moi !!!)

6) Laissez cuire environ 35m à 40mn et servez aussitôt avec une bonne salade de mâche aux noix, par exemple

 

Posté par Rita Siffert à 12:18 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , ,