au cochon heureux !

             Au Cochon Heureux !

corse 2013 655

Bienvenue à vous les gourmands ! Vous qui ne consommez pas à l'aveugle, vous qui préférez connaître votre maraîcher que le caissier du supermarché, vous qui vous enthousiasmez pour la production maison de légumes, de pains, de saucisses ....vous qui rejetez l'élevage industriel en batterie, vous qui savez qu'un cochon a du gambader heureux pour donner le meilleur de lui-même, vous qui n'ignorez pas qu'un légume ayant poussé sans soleil et sans terre est pire encore qu'un vin sans alcool,vous qui n'êtes pas prêts à échanger le pâté de campagne contre le tofu mais qui vous souciez du bien être animal...vous êtes ici chez vous !

Bienvenue aussi à tous ceux qui vivent la cuisine sans tabou, ouverts à toutes les divagations de la cuillère en bois et du tire-bouchon.

Un blog de cuisine est un lieu de partage alors laissez-moi vos petits commentaires, je les attends toujours avec délice !

 

 

Enregistrer

Posté par Rita Siffert à 21:13 - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , ,


16 août 2018

brochettes de canard teriyaki aux mirabelles

20180812_123638

La saison des grillades continue et il n'est pas toujours facile de se renouveler. Grâce aux mirabelles du jardin et à un bon magret de canard, nous nous sommes régalés tout simplement. Travail minimum pour résultat maximum....

J'ai accompagné ces brochettes de pommes boulangères mais du riz, des patates au four feront aussi l'affaire...

Temps de préparation : 10mn

Temps de pause : 1h minimum

Cuisson au barbecue

Pour 4 brochettes :

- 1 beau magret de canard

- une trentaine de mirabelles

- 10cl de sauce teriyaki

- 4 pics à brochettes

Préparation :

- Coupez le magret en cubes. Mettez-le dans un saladier, arrosez de sauce, mélangez bien et réservez une heure au frais.

- Dénoyautez les mirabelles (j'ai un dénoyauteur, ça aide ! ).

- Au bout d'une heure, sortez le canard du frigo, enfilez un cube sur le pic puis 2 mirabelles et ainsi de suite....

- Posez vos brochettes sur le barbecue bien chaud et faites cuire 3mn de chaque côté.

 

 

 

11 août 2018

dorade en salade d'aïoli

20180810_195706

Je prépare rarement du poisson , tout simplement parce que ma région est très éloignée de la mer et qu'on n'y trouve que quelques filets insipides, la plupart du temps. Mais je suis tombée sur quelques beaux filets de dorade sébaste et j'ai salivé en imaginant de suite une salade tiède avec..devinez quoi...de l'aïoli ! Une fois ou deux par an, je rafolle d'une bonne mayonnaise maison à l'ail. Il faut prévoir le digestif ensuite pour ne pas passer la nuit transformée en tête d'ail odorante, mais ça vaut le coup ! Quelques radis et tranches de concombre plus tard, je tenais un bon repas du vendredi soir, dégusté dans le jardin accompagné de rosé bien frais. Ca vous tente aussi ? Alors je vous donne ma recette :

Ingrédients pour 2 personnes :

- 2 filets de poisson (cabillaud, colin...ce que vous trouvez, pour moi ce fut dorade sébaste)

- 6 pommes de terre de taille moyenne

- 4 feuilles de salade

- 8 radis

- 1/2 concombre

- 1 gousse d'ail

- mayonnaise maison

- 1 filet de citron

- court bouillon en sachet

- sel et poivre

- N'oubliez pas le "schnaps" !

Préparation :

- Faites cuire les pommes de à l'eau. Epluchez-les, coupez -les en rondelles, réservez.

- Faites cuire le poisson au court bouillon selon la taille des filets. Les miens n'étaient pas épais, ils ont cuit 4 mn. Sortez-les , posez-les sur une assiette, laissez tiédir.

- Pendant ce temps, préparez la mayonnaise, incorporez l'ail pressé et le jus de citron, salez, poivrez, réservez au frais.

- Lavez la salade, les radis, le concombre; Posez de la salade sur les assiettes, disposez les rondelles de pommes de terre, ajoutez les radis et concombre tout autour; Posez les filets de poisson entiers ou coupés comme je l'ai fait. Nappez de mayonnaise.

C'est tout simple et tout bon !

20180810_195709

06 août 2018

tarte tatin au chèvre frais et légumes d'été

20180805_194110

Cette tarte n’a rien à voir avec une tatin sucrée, puisqu’il n’y a pas de caramel. Du coup, quel est l’intérêt de la cuire à l’envers, me direz-vous ? Je me suis posée la même question, avec une légère inquiétude en l’enfournant, vu que je dois l’avouer, je n’ai jamais réussi de tarte tatin de ma vie. Le caramel colle au plat ou il ne prend pas, les fruits se délitent….bref...ma bête noire !

Mais revenons à notre tarte salée : l’intérêt de la cuire en « mode tatin » réside dans le fait que la pâte reste croustillante et ne se détrempe pas avec les sucs des légumes. De plus, les parfums restent bien à l’intérieur….

Ma famille a adoré ce plat qui peut se préparer avec toute la gamme de légumes qui vous tentera .

J’ai choisi les plus mûrs de mon petit potager : tomates et poivrons.

Cette tarte est aussi succulente chaude, tiède que froide. Accompagnée d’une bonne salade verte c’est l’été qui chante dans votre assiette.

 

Temps de préparation : 15mn

Temps de cuisson : 30mn au four + 20mn pour les tomates + 15mn pour le poivron

 

Ingrédients pour une tarte :

- 1 pâte brisée

- 5 tomates de belle taille

- 1 gros oignon rouge

- 1 beau poivron

- une dizaine d’olives

- 1 bûche de chèvre frais

- herbes du jardin : basilic, origan, romarin, thym….ce que vous aimez.

- huile d’olive

- sel et poivre

 

Préparation :

 

-Épluchez l’oignon, ciselez-le. Faites-le revenir dans un wok ou une poêle avec un peu d’huile.

- Lavez les autres légumes. Coupez le poivrons en lamelles. Quand l’oignon commence à fondre, donnez-lui la compagnie du poivron. Salez , poivrez. Mélangez. Laissez cuire jusqu’à ce que le poivron soit tendre. Réservez.

 

- Coupez les tomates en 4 et faites les cuire dans la même poêle avec encore un peu d’huile. Les tomates doivent être presque confites. Ajoutez alors des herbes, salez et poivrez.

- Préchauffez le four à 210°.

- Huilez un moule à tarte au pinceau. Ecrasez le chèvre dans le moule . Posez ensuite le mélange poivron oignon puis les tomates.

- Prenez la pâte brisée et posez-la sur la tarte. Rentrez les bords à l’intérieur du moule et tassez bien pour qu’ils collent au bord.

- Enfournez 30mn environ. La pâte doit prendre des couleurs ;

- Sortez la tarte du four. Avec un grand plat à tarte, posez-le sur le moule puis retournez le moule pour démouler la tarte. Saupoudrez encore d’herbes et posez les olives. Dégustez chaud, tiède ou froid.

20180805_190254                                                     la tête à l'envers !

 

 

05 août 2018

burger montagnard

20180804_203107A New-York, dans le quartier de Soho,(un bistrot presque parisien !)  ma fille a mangé le premier burger de sa vie. Et elle a adoré. Elle n'aimait jamais mes burgers, les trouvant trop épais et difficiles à manger . Et comme nous n'allons jamais chez Mc Do etc...elle est arrivée à presque 13 ans sans connaître les délices d'un burger maison.

Je lui avais promis d'en faire dés notre retour et qu'elle pourrait choisir les ingrédients. Elle a choisi le montagnard alors qu'il fait une canicule pas possible. Plongée dans le bouquin "burgers, faites vous plaisir" de Valérie Drouet et Pierre-Louis Viel, j'ai réalisé que son choix n'était pas si fou puisqu'il ne fallait pas de mayonnaise mais une sauce préparée maison à base de fromage. Ni une ni deux....j'ai tout acheté et me suis lancée. Le résultat fut à la hauteur . Je vous recommande ce burger, été comme hiver avec de bonnes frites maison, évidemment ! La sauce au fromage apporte un goût et une texture vraiment originaux et savoureux.

20180804_203046

Ingrédients pour 3 burgers :

- 3 petits pains à burger - voir ma recette de petits pains traditionnels , ici : http://www.aucochonheureux.com/archives/2018/08/05/36609620.html

- 400 gr de boeuf haché

- 3 belles tranches de fromage à raclette ou de gruyère

- 1 gros oignon

- huile

- 6 tranches de bacon

- 3 feuilles de salade batavia

- 3 cornichons Malossol

- 8cl de crème liquide

- sel et poivre

Préparation :

- Enlevez la croûte du fromage; Coupez les tranches en 2 et gardez 3 morceaux pour les ajouter dans les burgers. Posez les autres dans une petite casserole avec la crème , faites chauffer, remuer; Quand le fromage et la crème sont homogènes, retirez du feu, versez dans un bol et réservez au frais une bonne heure.

- Emincez l'oignon et faites le cuire dans un peu d'huile jusqu'à ce qu'il soit bien confit. Réservez. Dans la même poêle faites frire le bacon.

- Formez des steacks avec la viande hachée et faites les cuire dans un peu d'huile; Salez poivrez et réservez au chaud;

- Coupez vos pains en deux et toastez-les au four ou au grille pain.

- Lavez et essuyez la salade. Coupez les cornichons en tranches.

- Tartinez le pain des deux côtés avec la crème au fromage. Posez les oignons frits puis le bacon et les cornichons.

20180804_202702Posez ensuite la viande bien chaude, le fromage sur la viande puis la salade. Posez l'autre moitié du pain et dévorez le bien chaud.

C'est un délice!

 


petits pains traditionnels (à burger ou pas) faciles

20180805_080445J'ai déjà testé plusieurs recettes de pains à burger mais celle-ci est de loin la plus simple et la meilleure. Il ne s'agit pas du pain buns classique mais d'un petit pain blanc. Tirée d'un petit livre sympathique offert de façon totalement interessée par mon homme, j'ai réalisé cette recette de pain malgré les 38° qui règnaient dans ma cuisine. J'y ai rajouté des graines de lin pour le goût du pavot pour la déco....vous pouvez également les dévorer au petit déjeuner, en casse-croûte, sandwich, apéritif ou avec du fromage.

20180805_082859

Pour 6 petits pains :

- 400gr de farine blanche

- 8gr (1 sachet suffitt) de levure sèche de boulanger

- 250gr d'eau légèrement tiède

- 8gr de sel

- 2 cuillères à soupe de graines de lin (ou ce que vous voudrez : lardons, fromage, noix, graines......)

- 1 peu de lait pour badigeonner

- graines de sésame ou pavot pour la déco

Préparation :

- Dans la cuve du robot, mélangez la farine, l'eau, le sel et la levure. A l'aide du crochet, pétrissez la pâte 5mn sur la plus petite vitesse. Puis passez à la vitesse 2 et laissez encore le robot pétrir 8 à 10mn.

- Formez 6 boules de pâte et posez-les sur une plaque à four recouverte de papier cuisson. Laissez lever la pâte 45mn.

- Préchauffez le four à 210° (th.7) et mettez de l'eau dans un lèche-frites au bas du four;

- A l'aide d'un pinceau et d'un peu de lait (ou d'un jaune d'oeuf) badigeonnez le haut des pains et saupoudrez de graines de sésame, pavot....

- Enfournez pour 15 à 20mn.

- Laissez refroidir puis coupez-les pour les garnir.

20180804_185658

-

 

Posté par Rita Siffert à 08:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 août 2018

cookies choco-courgette

20180803_092436Faire des farces, des cachotteries, planquer des légumes détestés pour les faire manger à leur insu...tel est mon amusement en ce début du mois d'août. Je suis largement aidée par le superbe livre de Barbara Kingsolver " Un jardin dans les Appalaches". Il faut que je vous parle de ce livre que je dévore actuellement (et ça fait moins grossir que les cookies - smiley heureux ) 

Barbara Kingsolver est un écrivain (je ne dis pas "écrivaine", je fais ce que je veux et je n'ai pas à me justifier) américain célèbre. j'ai déjà lu d'elle "L'arbre aux haricots" et "des cochons au paradis". Mais "Un jardin dans les Appalaches" n'est pas un roman. Elle y consigne son expérience d'écologiste engagée lorsqu'elle quitte Tucson en Arizona pour s'installer dans les Appalaches, avec sa petite famille,  cultiver un grand jardin, devenir "locavore" , soutenir toute une économie de fermiers engagés , refusant les pesticides qui appauvrissent leurs terres et tuent l'écosystème, décidant d'élever des dindes et de les tuer après qu'elles aient mené une belle vie....bref....pas si facile lorsqu'il faut abandonner le chocolat, les bananes etc....oui, c'est sans doute une démarche assez extrême mais elle la vit sans naïveté, sans prosélytisme. Elle cherche simplement à être en accord avec elle-même. Si vous aussi souhaitez changer quelques habitudes dans votre existence, tenter de réfléchir sur votre alimentation et le rapport politique que vous entretenez avec la consommation, vous engager même qu'infimement à soutenir des producteurs locaux, lisez ce livre....Mme Kingsolver dit tout ce que je pense depuis longtemps, mais en prime elle le vit. Chapeau Madame !

De plus, elle a beaucoup d'humour et comme certains d'entre nous, se retrouve débordée par les courgettes quand leur saison bat son plein. Elle propose une recette simple et je vous assure que ma fille, qui a pourtant trainé dans mon dos alors que je façonnais les petits tas de pâte, s'est interrogée au sujet des "petits fils blancs" , je lui ai racontée que c'était lié aux amandes (il n'y en  pas évidemment) sinon elle n'aurait jamais tenté de goûter un cookie. Et tout a été dévoré sans que personne ne pense y déceler autre chose que les ingrédients habituels. Alors que vous soyez envahis de courgettes ou simplement désireux de faire avaler des légumes aux plus jeunes, cette recette est pour vous .

Ingrédients pour deux douzaines de cookies :

- 1 oeuf

- 125gr de beurre ramolli

- 125gr de sucre roux

- 80 gr de miel (ou pas ) J'ai fait l'impasse sur le miel

- 125gr de farine blanche

-125gr de farine complète

- 1/2 cuillère à thé de levure chimique

- 2 pincées de sel

- 2 pincées de cannelle

- 1 pincée de noix de muscade

- 250gr de courgettes finement rapées

- 150gr de copeaux de chocolat ou pépites

- 2 cuillères à soupe de poudre de chocolat noir

Préparation :

- Préchauffez le four à 180°.

- Mélangez l'oeuf, le beurre, le sucre et le miel dans un grand saladier.

- Mélangez les farines à part avec le sel, la levure, la cannelle, noix de muscade.

- Râpez la courgette très très finement; Mélangez-la au chocolat. Vous pouvez encore mixer les courgettes si vous le souhaitez mais je ne l'ai pas fait d'où les filaments blancs.

- Mélangez bien le tout puis faites des petits tas de pâte de la taille d'une grosse noix sur une plaque à four recouverte de papier sulfurisé.

- Enfournez 10 à 15mn.....et surtout chut....pas un mot à ma quiconque !

20180803_092408

 

02 août 2018

Erwin WURM hot dog bus à Brooklyn

 

DSCN1185

Quel rapport entre un hot dog, l'art moderne et Brooklyn ? ouf....on sort les avirons, non ? En tout cas, vu le niveau modeste de mon anglais, j'ai ramé à comprendre l'histoire. Figurez-vous qu'un dimanche matin de la semaine passée, nous nous promenions en famille dans le Brooklyn Bridge Park. Une petite faim se faisant sentir vers midi (ma fille a toujours une petite faim dés lors qu'il s'agit de ne pas se mettre à table) , nous croisons la route d'un drôle d'engin : un combi Volkswagen super gonflé, boursouflé , voire même obèse. parqué sur la promenade piétonne. Nous faisons gentiment la file quand une jeune femme sort du combi munie d'une tablette et nous demande si nous voulons envoyer gratuitement un mail à quelqu'un. Euh....bof...la c'est les vacances....si on pouvait décrocher 5mn des écrans, hein. Nous refusons poliment son offre puis je sors mon porte-feuille pour payer le hot-dog et elle me dit de le ranger car le petit pain est "free" (gratuit) mais il faut en prendre un seul par personne. Ok...Ok....je ne comptais pas en avaler une douzaine; On nous demande si sur la saucisse nous souhaitons de la moutarde ou du ketchup et hop....nous repartons avec notre free hot-dog, tout en nous posons plein de questions. Il y avait bien un panneau "hot dog bus" et "Public Art Found" mais nous ne comprenions toujours pas la démarche.

DSCN1189

DSCN1188

De retour chez moi, j'ai fait quelques recherches sur internet et je peux ENFIN tout vous expliquer ! Erwin WURM est un artiste d'art contemporain autrichien. Il est le spécialiste (entre autre) des objets boursouflés....il a crée des maisons obèses, des véhicules énormes....une façon de voir leurs propriétaires bouffis de vanité. Et oui...Erwin Wurm nous pousse à nous interroger sur notre rapport à la nourriture, la société de consommation et nos corps. En nous offrant un hot-dog (qui n'est pas l'aliment le plus sain) servi dans un bus bien gros, le passant et le "mangeur" pourra se poser quelques questions quant à son rapport à ce qu'il ingurgite, comment tout cela agit sur nos physiques . Même si l'on sait que le hot dog ne fait pas forcément du bien  à notre corps, il y a de fortes chances que l'on s'y arrête quand même. C'est une démarche dans le cadre d'une exposition en plein air d'art moderne. Bref....ce hot-dog m'aura permis de découvrir un artiste que je ne connaissais pas et aussi de constater qu'il n'y a pas que moi qui prends des kilos, les combis y parviennent aussi .

DSCN1183

 

DSCN1167

 

 

 

 

 

 

 

 

31 juillet 2018

potimarron cru en salade

20180730_184809

La grande tendance à New-York c'est de manger tous les légumes possibles en salade et si possible crus. La mode "healthy" relève surtout d'une prise de conscience, en réponse à la malbouffe totale qui a envahit le pays. Les citadins soucieux de leur santé, de leur poids et il faut bien le reconnaître de leur statut social de nantis refusent d'avaler à l'aveugle les cochonneries imposées par les grands groupes industriels. Nous autres français qui cuisinons quotidiennement ne réalisons pas le fossé qui nous sépare des Etats-Unis en matière culinaire. Tout ce qui parait naturel ici ( préparer sa sauce tomate, son granola, son pain, faire une pizza....) relève de l 'exploit et de la découverte la-bas. J'ai été très surprise lors de ma semaine à New-York d'observer ces deux mondes , ces deux classes sociales qui s'opposent : les pauvres qui dévorent la junk-food et grossissent sans fin, et les riches qui surveillent leur assiette, la provenance de leur nouriture et leur poids,  bien plus encore que chez nous en Europe. Evidemment, les bons produits achetés au marché sont chers à New-York et il faut pouvoir se les offrir au quotidien. Mon rôle n'est pas de juger, mais je vous livre ici mes impressions et je vous assure que nous sommes heureux en France et que nous devrions voyager plus pour voir ce qui se passe ailleurs et arrêter de nous plaindre sans cesse. Car la vie à New-York ne relève pas du conte de fée, croyez-moi ! Cela dit, c'est une ville incroyable et j'ai eu grand plaisir à en visiter la plupart des quartiers, mon préféré étant Brooklyn....C'est d'ailleurs la-bas que j'ai vu toutes ces sortes de salades.

DSCN0780                                                                                                          petit moineau brooklynois

DSCN1091                                                                                                 le fameux pont...Il est beau !

Découvrant un potimarron mûr dans le potager à mon retour, je n'ai pas imaginé un instant préparer une soupe vu qu'il fait 37° chez moi, et j'ai cherché sur internet s'il était possible de le consommer cru, comme à New-York. C'est sur le blog de "Au bistro de Jenna" que j'ai découvert cette recette . Je vous joins le lien afin que vous puissiez comparer et préparer sa recette que j'ai un peu customisée. Avec une saucisse fumée, c'est un vrai repas complet.

http://www.bistrodejenna.com/2016/10/salade-de-potimarron-cru-noisettes-noix-et-huile-de-noisettes.html

Elle propose de préparer la salade et de la laisser reposer 30mn environ avant de la consommer. Il faut que le potimarron ramollisse un peu . Personnellement, j'ai attendu 2h et jel'ai encore trouvé un peu ferme. Mais c'est une recette agréable et qui permet de consommer le potimarron différemment.

Ingrédients pour 2 personnes:

- 1/4 de gros potimarron

- 1 poignée de fruits secs : amandes, noisettes, noix....ce que vous avez

- persil ciselé

- 1 poignée de raisins secs et de cranberries

- 1 oignon rouge frais émincé

- 1 cuillère à café de cumin en poudre (pour la digestion)

- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive ou de noisette

- 1 cuillère à soupe d'huile de germe de blé

- 2 cuillères à soupe de vianigre de riz

- 1 cuillère à soupe de sauce teriyaki

- 1 cuillère à soupe de sauce soja

- sel et poivre

- 1 saucisse fumée

Préparation :

- Coupez le potimarron, enlevez les graines et épluchez-le. Râpez le avec la râpe grille moyenne. Versez dans un saladier. Ajoutez tous les autres ingrédients, sauf la saucisse et mélangez. Réservez au frais deux bonnes heures.

- Faites cuire la saucisse, laissez-la refroidir puis coupez-la en rondelles. Ajoutez -la à la salade, mélangez. Servez frais pour un bon repas complet d'été.

IMG-20180728-WA0001                                         La skyline de nuit vue de Brooklyn c'est pas mal ...dommage, il tombait des cordes et on courrait avec nos parapluies

 

15 juillet 2018

blog en vacances....

 

depositphotos_105940738-stock-illustration-working-pig-in-office-dreaming

Je prends quelques jours de congés pour visiter la "grande pomme"....le blog se reposera pendant ce temps et moi je ferai des kilomètres à pieds pour voir la ville qui ne dort jamais et sans doute rapporter plein de belles images, de souvenirs et de recettes locales....A très bientôt !

Posté par Rita Siffert à 16:28 - Commentaires [12] - Permalien [#]