au cochon heureux !

             Au Cochon Heureux !

 

20181217_134611

 

Bienvenue à vous les gourmands ! Vous qui ne consommez pas à l'aveugle, vous qui préférez connaître votre maraîcher que le caissier du supermarché, vous qui vous enthousiasmez pour la production maison de légumes, de pains, de saucisses ....vous qui rejetez l'élevage industriel en batterie, vous qui savez qu'un cochon a du gambader heureux pour donner le meilleur de lui-même, vous qui n'ignorez pas qu'un légume ayant poussé sans soleil et sans terre est pire encore qu'un vin sans alcool,vous qui n'êtes pas prêts à échanger le pâté de campagne contre le tofu mais qui vous souciez du bien être animal...vous êtes ici chez vous !

Bienvenue aussi à tous ceux qui vivent la cuisine sans tabou, ouverts à toutes les divagations de la cuillère en bois et du tire-bouchon.

Un blog de cuisine est un lieu de partage alors laissez-moi vos petits commentaires, je les attends toujours avec délice !

 

 

Enregistrer


17 septembre 2019

LE cake moelleux au chocolat

20190916_154902Cette fois...c'est la bonne ! J'ai toujours cherché LA recette du gâteau au chocolat facile à faire, sans devoir battre des blancs en neige (par exemple) , tout à la fois moelleux mais qui ne tombe pas en miettes, gourmand et bien chocolaté....bref....la recette number one ! Je crois que j'ai (enfin ! ) trouvé ! Encore une fois, je remercie Anne de "Papilles & Pupilles" qui l'a elle-même trouvé dans un vieux bouquin. J'ai simplement un peu réduit la quantité de sucre  et ajouté des pépites de chocolat à la place des amandes effilées. ; Un délice....

Voici le lien du gâteau d'Anne Lataillade :

https://www.papillesetpupilles.fr/2013/03/cake-au-chocolat-facile-et-hyper-moelleux.html/#comment-590754

Ce cake sera maintenant un classique chez moi. Je vous invite à le préparer pour vos goûters, ma fille s'est précipitée dessus à son retour du collège.

Ingrédients :

Préparation :

Préchauffez le four à 150°

Faites ramollir le beurre dans un saladier; Pendant ce temps, faites fondre le chocolat au bain-marie. Puis mélangez le chocolat à l'aide du fouet du robot, avec le beurre et le sucre. Puis ajoutez les oeufs et battez encore. Enfin, ajoutez la farine mélangée à la levure et maïzena.

Mélangez le tout puis en dernier ajoutez les pépites et mélangez encore.

Versez dans un moule à cake beurré et enfournez pendant 45mn. En plantant la lame d'un couteau dans le cake, vous verrez s'il est cuit si elle ressort sèche.

 

11 septembre 2019

gâteau de semoule

20190901_193817

Mon étourderie m’aura permis de découvrir une belle recette. Je me suis trompée : au lieu d’acheter de la polenta (semoule de maïs) j’ai pris de la semoule de blé dur. Donc pas de polenta, mais que faire avec ce paquet ? J’ai cherché sur internet (on faisait comment avant ? ) et j’ai trouvé ce gâteau sur le blog « les gourmandises d’Isa ». Merci Isa !

J’avais un mauvais souvenir des desserts à la semoule de mon enfance, mais ce gâteau finement citronné, absolument pas sec mais moelleux à souhait m’a réconciliée avec la semoule. Bref...j’ai ajouté quelques graines de pavot pour le croquant, supprimé le lait et rajouté du yaourt et hop...un super goûter pour la rentrée !

 

Ingrédients pour le gâteau :

- 180gr de beurre

- 50gr de sucre

- 4 œufs

- 1 yaourt grec

- les zestes de 2 citrons bio

- le jus d’un demi citron

- 150gr de semoule de blé

- 150gr de farine

- 1 cuillère à soupe de levure chimique

- 1 grosse cuillère à soupe de graines de pavot

 

Pour le sirop :

- 150 ml d’eau

-150 gr de cassonade

- le jus d’un citron

- 1 bâton de cannelle (ou pas)

 

Préparation :

 

Chemisez un moule à manqué (environ 20 cm de diamètre) avec du papier cuisson.

Préchauffez le four à160°/

Dans le bol du robot, battez le beurre pendant 2 mn environ. Ajoutez les œufs, le yaourt, le jus de citron et les zestes. Mélangez puis ajoutez la semoule mélangée à la levure et farine.

Battez au fouet jusqu’à obtenir une belle consistance homogène. Ajoutez le pavot et battez encore.

Versez dans le moule. Enfournez 40mn.

Pendant ce temps, préparez le sirop :

- Mettez les ingrédients du sirop dans une casserole. Faites bouillir puis mettez à feu doux et laissez réduire environ 10mn.

Quand le gâteau est cuit ( avec une brochette, plantez-la dans la pâte, si elle ressort sèche , c’est cuit) . Laissez le gâteau dans le moule, piquez-le une quinzaine de fois avec la brochette et versez le sirop doucement dessus. Ça fait beaucoup, mais vous verrez, tout ira bien.

Laissez refroidir avant de déguster.

08 septembre 2019

chorba au riz de Zika

20190908_122455Je suis une fan absolue des blogs de Zika et principalement de toutes les recettes qui se rattachent à son terroir bônois. Bône en Algérie s'appelle dorénavant Annaba, et les recettes traditionnelles de ce terroir sont absolument divines. Zika nous les conte avec toute la poésie et l'amour de son pays, de ses ancêtres et de la bonne chère. J'ai été sensiblilisée à ses écrits, car j'ai une belle-mère "pied-noir" née à Bône et venue sur le continent à l'indépendance de l'Algérie. Quand elle est entrée dans ma vie d'alsacienne, j'ai découvert d'autres horizons culinaires, des parfums subtils de coriandre en passant par les effluves de la mer....et évidemment, je suis tombée sous le charme. Je crois que mon plat préféré est le jeri (c'est une chorba aussi ) . C'est tout naturellement que je me suis mise à la cuisine du monde, en voulant voyager à travers les marmites et les papilles en attendant de pouvoir le faire pour de vrai. Mais cuisiner un plat qui exhale d'autres saveurs est un voyage aussi puissant que le rêve....

Alors je vous emmène en Algérie, dans le superbe terroir bônois de Zika (et de ma belle-mère, ne l'oublions pas, sinon...aie aie aie...) pour déguster cette soupe épaisse et réconfortante qui a illuminé ce dimanche pluvieux par chez moi. Je me suis permis d'ajouter une cuisse de poulet dans la cuisson pour le goût du bouillon...

Voici le lien du blog de Zika et sa recette :

https://cuisinebonoisedezika.blogspot.com/2019/06/jari-b-rawz-chorba-au-riz-terroir-bonois.html

Ingrédients pour une bonne grosse chorba dont vous mangerez les restes pendant le semaine (disons pour 6 personnes ou moins si vous voulez des restes )  :

- 1 cuisse de poulet (ou des ailes pour Zika)

- 400gr de veau haché + 1 oeuf , sel et poivre, un peu de paprika pour les boulettes

- 1 gros oignon

- 1 bouquet de coriandre fraîche

- 1 bouquet de celeri branche

- 100gr de pois chiche trempés la veille

- 1 piment vert (je n'en avais pas, snif...)

- 4 grosses cuillères à soupe de concentré de tomates

- 5 cuillères à soupe de riz lavé et trempé (j'avoue, j'ai eu la main lourde et en ai mis bien plus- pas grave)

- 1 cuillère à café de beurre clarifié

- 1 cuillère à soupe d'huile

- 1 peu de menthe séché (pas pour moi) et du persil (ou coriandre ) pour servir.

Préparation :

- Faites tremper les pois chiche la veille puis rincez-les.

- Le jour même : Prenez une grande marmite. Faites revenir dans l'huile et le beurre clarifié, l'oignon haché menu, la coriandre et le cèleri lavés , séchés et finement ciselés. Quand l'oignon est fondu, ajoutez 2 litres d'eau. Ajoutez les pois chiches et le poulet(j'ai mis les boulettes plus tard) .Faites bouillir, puis à feu doux laissez cuire. Pendant ce temps, faites les boulettes avec le veau et les ingrédients cités sur la ligne ci-dessus;

- Quand les pois chiches commencent à être plus tendres, ajoutez le concentré de tomates, les boulettes, le riz avec son eau de trempage.Salez et poivrez.  Mélangez et faites cuire jusqu'à ce que le riz soit bien "écrasé" comme dit Zika .

- Servez en saupoudrant de menthe séchée et persil si vous le souhaitez, moi j'ai encore mis de la coriandre ciselée...j'adore ! Merci à toi Zika pour ce plat superbe et toutes tes recettes que j'espère avoir le temps de préparer....Longue vie à toi et ton blog...

01 septembre 2019

joues de porc façon grand-mère

20190901_122612C'est la rentrée ! Et même si je ne vais plus à l'école depuis longtemps, je garde toujours en moi une certaine nostalgie à cette période de l'année. Pincement au coeur en voyant ma fille grandir et aborder sa dernière année de collège, regret de l'été qui finit et des vacances passées....légère angoisse en pensant au retour au boulot. Ressentez-vous les mêmes émotions à la rentrée ? Alors pour réconforter tout le monde, j'ai préparé un plat longuement mijoté, aux épices parfumées. Accompagné de tranches de polenta panées, ce fut un régal qui va me donner le courage de couvrir les livres de 3ème (il faut se motiver comme on peut ! ). Le cochon provient d'un élevage de ma région où les animaux courent en liberté et mangent des châtaignes, glands ou fruits selon la saison....du cochon heureux !

Alors je vous souhaite à tous une belle rentrée, pleine de bonnes résolutions (que l'on tient une semaine), pleine de surprises et de nouveautés et j'espère trouver le temps de cuisiner pour tout vous raconter.....

Ingrédients pour 4 personnes :

- 600gr de joues de porcs

- 10 cl de vin rouge

- 1 bocal de 30cl de pulpe de tomates

- 1 gros oignon

- 1 cube de bouillon de volaille

- 1/2 cuillère à café de 4 épices

- 1/2 cuillère à café de poudre de mixed spice ou d'épices à pains d'épices éventuellement

- 2 belles carottes

- 1 cuillère de farine

- thym

- sel et poivre

- 2 cuillères d'huile d'olive

Préparation :

- Parez et nettoyez au mieux les joues. Coupez les en gros dés. Faites chauffer l'huile à feu vif dans une grosse marmite en fonte. Emincez l'oignon et versez la viande et l'oignon dans la marmite . Faites rotir la viande puis ajoutez la farine, mélangez. Versez le vin, la sauce tomate, les épices et herbes. Coupez les carottes en rondelles, ajoutez-les. Salez et poivrez. Ajoutez éventuellement un peu d'eau pour que la viande soit bien couverte de sauce. Couvrez la marmite.

- Baissez le feu et laissez mijoter 3 à 4H. Vous pouvez même cuire 2h un jour et 2h le lendemain.La dernière heure, j'enlève le couvercle pour réduire et épaissir la sauce.

J'ai servi ce plat avec de la polenta panée ou des spätzle,par exemple.

 


15 août 2019

poêlée gasconne

20190811_130615

De mon séjour (bien trop) fugace dans le Gers, je garde plusieurs souvenirs émouvants et bien entendu, je me lèche encore les babines en pensant aux bonnes choses que j’ai pu déguster.

Dans cet esprit, je vous propose cette poêlée que j’ai nommée « gasconne », en raison des gésiers de canard confits, du « Floc de Gascogne » (cette boisson délicate et gourmande à base d’Armagnac et de moût de raisin ) et bien entendu à la graisse de canard qui rend les pommes de terre si fondantes.

 

Je n’aimais pas les gésiers confits mais depuis mon passage dans le Gers, j’en raffole….comme quoi, on peut changer de goût à tout âge !

Cette poêlée simple, économique mais gourmande ravira les palais les plus raffinés, les gésiers confits étant tendres comme de la viande de pot au feu. Une fois grillés à la graisse de canard, ils me plaisent encore davantage car ils sont crousti-fondants !

Allez….en route pour la Gascogne. Le bonheur est toujours dans le pré, je confirme….

 

Ingrédients pour 2 personnes (avec des restes à réchauffer ou pas) :

 

- 200gr de gésiers de canards confits

- 1kg de pommes de terre

- 2 poignées de haricots verts

- 1 gros oignon

- 1 lichette de Floc (ou de porto ) pour déglacer la poêle

- 1 cuillère à soupe de graisse de canard (ou d’oie) si les confits n’en ont pas suffisamment dans leur emballage.

- sel , poivre

 

Préparation :

Faites cuire les pommes de terre à l’eau bouillante salée. Puis épluchez-les et coupez-les en gros quartiers.

Faites fondre les gésiers dans leur graisse en ajoutant le gros oignon émincé. Faites bien revenir jusqu’à ce qu’ils soient croustillants et bien dorés. Puis déglacez au Floc et laissez le liquide s’envoler.

Faites cuire les haricots verts à l’eau bouillante salée puis égouttez.

Ajoutez les pommes de terre dans la poêle avec les gésiers. Ajoutez un peu de graisse si nécessaire.

Faites bien rissoler. Puis ajoutez les haricots pour les réchauffer. Salez et poivrez à votre goût.

11 août 2019

croquettes de poisson sauce aux herbes et citron vert

20190810_200257En été on apprécie le poisson sous divers aspects et ces croquettes sont tout simplement savoureuses. J'étais très inquiète en préparant la recette car je trouvais mon mélange mou. D'où la difficulté de former des boulettes. Même si elles ressemblent plus à des galettes, le goût est fin et la sauce apporte ce petit côté frais et acidulé qui ravit tant nos papilles estivales. Avec un peu de riz jaune et un rosé corse, ce fut un vrai bonheur.

Ingrédients pour 12 galettes :

- 400gr de poisson blanc sans arrêtes, pour moi du cabillaud

- 1 tranche de pain de mie

- 1 oeuf

- 5cl de crème liquide

- 1 peu de lait

- persil et ciboulette ciselés à volonté

- sel et poivre

- 1 cuillère à thé de coriandre en poudre

- quartiers de citron verts

- huile de friture

- chapelure

Pour la sauce :

- 1 yaourt grec

- 1 zeste de citron vert

- 1 cuillère à soupe de jus de citron vert

- encore de la ciboulette ciseléé

- sel

- piment d'Espelette

Préparation :

Pour la sauce mélangez tous les ingrédients, puis réservez au frais.

Faites tremper le pain de mie coupé en morceaux (sans la croute) dans un peu de lait.

Coupez le poisson en gros morceaux et hachez-le grossièrement dans le bol de votre robot à l'aide du couteau. Puis enlevez le couteau et mettez la lame en plastique mélangeuse.

Ajoutez le pain sans le lait, l'oeuf, la crème ,les herbes et épices. Mélangez bien. Puis formez une douzaine de boulettes avec 2 cuillères ou vos mains. Roulez-les dans la chapelure.

Laissez poser 1h au frais, le temps de prendre l'apéritif. Un bon mojito, par exemple......

Faites bien chauffer l'huile, et cuisez les boulettes jusqu'à ce qu'elles soient bien dorées. Environ 2 à 3mn de chaque côté. Posez sur du papier absorbant. Servez avec la sauce et des quartiers de citron verts.

28 juillet 2019

choco-focaccia

20190728_151012Sur la route des vacances ou pour le pique-nique, je privilégie toujours un gâteau fait maison, facile à emporter, que l'on coupe avec les doigts sans s'encombrer d'un couteau et surtout qui ne vous laisse pas les mains graisseuses et poisseuses. Cette focaccia est parfaite ! Facile et rapide à préparer (pendant le temps de pause on boucle la valise ! ) et surtout elle est prédécoupée...une serviette en papier pour la poser et c'est tout !

La pâte a la consistance moelleuse d'une brioche et ne s'effrite pas; Quelques pépites au chocolat et vous avez là de quoi grignotter sainement quand vous voulez. J'ai trouvé la recette dans une revue allemande et je l'ai un peu accommodée .

Ingrédients :

- 20cl de lait

- 50gr de beurre

- 350gr de farine

- 1 sachet de sucre vanillé

- 40gr de sucre roux

- 1/2 cube de levure fraîche

- 1 pincée de sel

- 100gr de pépites choco

- 1 oeuf pour badigeonner

Préparation :

- Coupez le beurre dans un saladier, ajoutez le lait et faites tiédir.

- Mélangez la farine aux sucres et au sel. Emiettez la levure. Mélangez. Versez le lait + beurre et à l'aide du robot faites une boule de pâte. Ajoutez les pépites. Formez une boule et laissez reposer couvert d'un torchon propre dans un endroit tiède pendant 40mn

- Posez un papier cuisson sur la table, sortez la boule de pâte du bol et étalez-la sur 3cm de hauteur; Posez le papier cuisson avec la pâte dans un moule rectangulaire type plaque de four mais plus petit; Formez des rectangles avec la pointe d'un couteau sans appuyer trop fort. Laissez poser 20mn;

- Préchauffez le four à 200° chaleur normale ou 180° chaleur tournante. Badigeonnez d'oeuf battu et enfournez 15mn environ. Sortez le plat, démoulez, mangez tiède ou froid.

20 juillet 2019

rougets à la plancha

20190707_203222Le cochon heureux  s'est reposé pendant que je prenais des vacances au bord de la mer. Et si les voyages forment la jeunesse, ils permettent aussi de se régaler de produits que l'on ne trouve pas chez soi. En Allemagne je rechigne à acheter du poisson, de toute manière à part les truites, je ne trouve que des filets, maigres espoirs de parfums d'ailleurs.....Mais à La Rochelle j'ai craqué devant les étals des poissonniers. Huitres, langoustines, bars....tout ce petit monde me souriait et j'en ai largement profité.

Au menu d'une belle soirée estivale, je me suis régalée de rougets grillés rapidement à la plancha , saupoudrés simplement de thym , de piment d'Espelette et de fleur de sel. Accompagnés d'une ratatouille bien confite c'était un pur délice. Je vous emmène dans mes souvenirs qui me font encore saliver pour un repas léger, sain et qui fleure bon l'été.

Pour 2 personnes :

- 6 rougets

- un peu d'huile d'olive

- fleur de sel

- 1 bonne pincée de piment d'espelette

- quelques branches de thym du jardin

Préparation :

- Ecaillez, vider et lavez les poissons en gardant la tête. Badigeonnez d'huile, mettez du thym dans leur ventre et saupoudrez de piment. Faites chauffer la plancha. Posez les dessus, 2mn maximum de chaque côté. Salez et dégustez ! Un bon rosé ou vin blanc sublimera les poissons souriants !

Bonnes vacances à tous ceux qui partent ou en profitent en ce moment !

20190709_120213

20190709_212347

01 juillet 2019

salade orientale

20190630_185553

Les parfums de coriandre fraîche, de cumin, et le piment qui vous rappelle qu’il faut apprendre à le doser...rien n’est plus estival, ne trouvez-vous pas ? Je prépare cette salade depuis des années et j’étais persuadée de l’avoir déjà écrite pour le blog, mais non…. les vapeurs de rosé frais m’auraient elles enivré au point d’oublier ? C’est probable….

Je n’ai pas de recette type pour cette salade, tous les légumes d’été sont bons à prendre : courgette ou concombre, tomates bien sûr, aussi crues que cuites, poivrons même chanson…

Pour les pois chiche je prends des conserves, il fait trop chaud pour les cuire !

Cette salade illumine une soirée d’été en version plat principal, mais accompagne aussi bien des grillades de poisson ( ah les sardines à la chermoula ! ) que de viande. Laissez courir votre imagination au gré du chant des cigales et régalez-vous !

 

Ingrédients pour 4 personnes :

- Une grosse boîte de pois chiche

- 4 tomates grappe

- 1 poivron

- 1 bouquet de coriandre

- 1/2 concombre

- 1 oignon frais

- 1 gousse d’ail

- 1/4 de verre d’huile d’olive

- piment d’Espelette ou piment fort

- sel et poivre

- un morceau de fêta (en option pour la version plat unique)

 

Préparation :

Lavez tous les légumes et coupez-les finement en dés ou lanières. Mélangez avec les pois chiche. Ciselez la coriandre. Coupez la fêta en dés. Ajoutez à la salade.

Dans un bol, versez l’huile à votre convenance, moi j’aime que ce soit bien imbibé. Puis ajoutez les épices (cumin, piment, ail pressé, sel et poivre) . Mélangez bien. Versez la sauce sur la salade, mélangez et réservez au frais un moment, ça n’en sera que meilleur par frotes chaleurs.